Bienvenue sur

Clermont Tonnerre

Home / L’histoire de la maison de Clermont-Tonnerre

L’histoire de la maison de Clermont-Tonnerre

La maison de Clermont-Tonnerre possède une des généalogies les plus intéressantes et illustres de toute la France moderne.

Pendant une période de 900 ans, les membres de cette famille ont participé aux évènements qui ont formé l’art, la politique et la religion de l’histoire de France.

Sibaud I

Le premier Clermont-Tonnerre connu, Sibaud I, est mentionné dans des récits historiques datant de 1070. Sa date de naissance n’est pas connue, mais les récits racontent qu’il vivait Sibaud I fait construire le premier château des Clermont à Chirens dans l’actuelle Isère (sud-est de la France). Les ruines de son château sont toujours visibles.

Sibaud fut reconnu en tant que soldat. Il participa à la première croisade en 1096. Son blason – l’emblème le plus ancien de la maison de Clermont-Tonnerre – arbore une colline sous un soleil rayonnant. C’est de ce symbole que tire origine le nom de la famille Clermont – ‘clair mont’.

Pendant la deuxième partie du onzième siècle, Sibaud se marie avec Adélais d’Albon, petite-fille de Henri III, le souverain du Saint-empire romain germanique de 1046 à 1056.

Ce mariage produit au moins un enfant, aussi nommé Sibaud. Sibaud II devient chevalier du pape Calixte II. Il combat pour le pape dans sa lutte contre l’antipape, Gregoire VIII, qui avait été reconnu par Henri V, l’empereur romain germanique.

Les trois prochaines générations de la maison de Clermont-Tonnerre restèrent indépendantes, reconnaissant seul l’empereur romain germanique comme suzerain. Mais en 1340, Ainard, Vicomte de Clermont, se soumit à la suzeraineté du roi de France Philippe VI. En retour il reçut le titre héréditaire du premier baron du Dauphiné.

Le comté de Tonnerre, une commune dans le département de l’Yonne en Bourgogne, prit plus de temps à rentrer dans l’héritage familial.

Tonnerre

Ce territoire fut acquis par la famille en 1496, par la suite du mariage entre Bernardin de Clermont et Anne de Husson, comtesse de Tonnerre.

Cependant, la famille tarda à changer son nom, utilisant Clermont-Tallard ou bien Clermont-Thoury à la place.

Lorsqu’en 1684, François-Joseph de Clermont vendit Tonnerre (avec l’imposant château d’Arcy le Franc) au marquis de Louvois, ministre de la Guerre et confident du roi Louis XIV, les terres de Tonnerre cessèrent d’appartenir au domaine familial. Malgré cela, à partir de la fin du XVIIIeme siècle, les membres de la famille Clermont adaptèrent le nom de Clermont-Tonnerre.

Membres illustres de la famille

La maison de Clermont-Tonnerre garda un rôle proéminent dans la noblesse française pendant de nombreuses années.

Gaspard de Clermont-Tonnerre fut reconnu pour ses exploits dans la guerre de succession d’Autriche et devint connétable lors du couronnement de Louis XVI en 1774.

Charles Henri Jules, fils de Gaspard et gouverneur du Dauphiné, fut jugé comme étant trop opposé au régime révolutionnaire et fut guillotiné en juillet 1794.

Anne-Antoine-Jules de Clermont-Tonnerre (1749-1830) fut l’archevêque de Toulouse. Aimé Marie Gaspard (1770-1865) fut ministre de la Guerre sous Charles X. Plus récemment, François de Clermont-Tonnerre (1906-1979) fut maire de Bertangles, dans le département de la Somme.

Le domaine Clermont-Tonnerre qui a survécu a entrepris tous les efforts pour assurer que l’histoire de la famille reste préservée dans les archives actuelles.

Cliquez en haut de la page pour lire plus sur les membres les plus célèbres de la maison de Clermont-Tonnerre.

 

 

 

Sources :

  • Histoire Généalogique et Héraldique des Paris de France, Courcelles, 1826
  • La Famille des Clermont-Tonnerre, de Gramont, E., 1950
  • La France et les juifs de 1789 à nos jours, Winock, M.,2014.
  • Historical dictionary of the French Revolution. Hanson, P., 2015.

Dernières nouvelles

>> <<