Bienvenue sur

Clermont Tonnerre

Home / Gaspard de Clermont Tonnerre

Gaspard de Clermont Tonnerre

5

Gaspard de Clermont-Tonnerre, buste (1767) by Augustin Pajour, Hôtel-Dieu de Beaune

Jeunesse

Gaspard de Clermont-Tonnerre, né en 1688 durant le règne tumultueux de Louis XIV, était le fils de Charles-Henri II et Elisabeth de Massol, et aussi le dernier héritier mâle direct de la branche la plus ancienne de la famille Clermont-Tonnerre.

Gaspard était plus connu pour sa témérité que pour son intellect.

Carrière militaire

Il devint soldat à l’âge de quinze ans, commandait un régiment de cavalerie a l’âge de vingt et un ans et au bout de sa carrière militaire fut décoré de nombreuses honneurs militaires. Celles-ci incluaient le titre de commandeur de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, lieutenant-général et maréchal de France.

La vie de Gaspard se déroula sous les règnes de trois rois – Louis XIV (1638-1715), Louis XV (1715-1774) et Louis XVI (1774-1792). Les hommes de guerre expérimentés comme Gaspard occupaient une position centrale dans les administrations de ces rois.

Héros militaire

Une dispute acrimonieuse se produisit en 1740 autour de la succession d’une femme, Marie-Thérèse d’Autriche, au trône du Saint-Empire romain germanique. Cette dispute entraina les forces militaires françaises dans la guerre de Succession d’Autriche, qui dura huit ans. Cette guerre conduisit les forces françaises et prussiennes à combattre la dynastie d’Habsbourg dans tous les coins de l’Europe.

Gaspard participa à la campagne de Bohême de 1741, territoire de la République Tchèque actuelle, sous le commandement du Maréchal de Belle-Isle.

Les forces de Gaspard infligèrent une défaite cuisante à celles de l’autrichien François I, époux de Marie-Thérèse, en organisant le siège de Prague. Gaspard prit aussi part à la défense de l’Alsace en 1743 qui fut envahie par le prince autrichien Charles-Alexandre de Lorraine.

Gaspard fut reconnu en particulier deux ans après, sous le commandement de Maurice de Saxe, à la bataille de Fontenoy en 1745. Les récits contemporains de la bataille montrent qu’il était présent à l’apogée de la bataille au moment de la capture du village de Tournai.

Lors du dernier jour des combats, il était à la tête d’une unité de cavalerie, protégeant l’infanterie française pendant quatre heures sous le choc des bombardements de l’artillerie ennemie. Ensuite il dirigea une charge glorieuse contre la cavalerie ennemie, assurant la débâcle finale des ennemis.

C’est suite à cette victoire que Gaspard fut nommé maréchal de France le 17 septembre 1747. Le traité concluant la guerre de Succession d’ Autriche, le traité d’Aix-la-Chapelle, fut signé quelques mois après.

Figure clé de la noblesse française

Suite à ce triomphe, Gaspard était destiné à devenir une personnalité clé de la noblesse de France, rôle auquel il s’accoutuma difficilement.

En 1774, lors du couronnement de Louis XVI, Gaspard fut sélectionné pour être connétable au couronnement, un rôle extrêmement privilégié. Il était âgé de quatre-vingt-sept ans à ce moment, et avait sans doute une santé fragile malgré les écrits des courtisans contemporains. Malgré cela, Gaspard suivit le roi lorsque celui-ci quitta Paris pour Versailles.

Il acheta la seigneurie de Saintry, près de Corbeil, pour être près du jeune roi. Mais le prix onéreux de ce domaine le ruina et le força à vivre de la bienveillance d’autres courtisans plus aisés.

En juin 1775, il fut décoré de nouveau. Le roi déclara son souhait ‘d’ajouter aux nombreuses gloires et honneurs qu’il mérite, en élevant son bien-aimé Gaspard de Clermont-Tonnerre au titre de Duc et pair de France’. Cette décoration fixa la position de Gaspard parmi l’élite de la noblesse de France, mais aussi contribua à ses malheurs financiers.

Difficultés financières

Étant duc, Gaspard était obligé de verser des tributs imposants. C’était une obligation peu onéreuse pour les autres nobles qui pouvaient organiser leurs terres et imposer des impôts a leurs paysans, mais pour Gaspard, qui avait été à la guerre et qui avait négligé ses terres, c’était un problème de taille.

Gaspard devait 3326 livres au roi. Dès qu’il eut payé cette somme, il se retira à un château à Champlatreux qui appartenait à sa femme Antoinette Potier de Novion (fille du président du parlement de Paris), éloigné de Versailles.

Ce château nécessitait beaucoup de travaux, et une cultivation des jardins expansifs. Gaspard ne put couvrir ces travaux qu’en amassant une énorme dette.

Il devint de plus en plus éloigné de ses proches à cause de ses difficultés financières et mourut en 1781 chez lui à l’âge de 83 ans.

Dernières nouvelles

>> <<